Et pourquoi je ferais appel à toi, home-organiser?

Classé dans : Blog | 10

Parce que je suis formidable, drôle, bienveillant, beau et fort!

Fin.

Mais noooooon! Enfin si! Enfin, non. Enfin, pas que…!

J’écris cet article suite au post coup-de-gueule de ma formatrice d’amour, Elodie Wery, qui argumentait hier l’intérêt d’être accompagné.e par un.e home-organiser, en réponse à une personne prêchant via les réseaux que le travail de désencombrement et de tri se faisait bien mieux seul qu’avec un.e home-organiser qui n’avait aucune utilité, aucune plus-value, etc. Je te laisse découvrir son post si tu le souhaites et je ne reviendrai pas dessus. Mais ça m’a fait penser qu’on m’avait souvent tarabiscoté (oui j’ai 37 ans, et alors?!!) là-dessus et je me suis dit « Bam, tu tiens ton nouvel article! »

Dans mon entourage, je sais que certain.e.s sont sceptiques quant au bien fondé de mon activité. Certain.e.s me l’ont même dit directement. « En 2020, y a donc des gens qui paient pour que quelqu’un vienne ranger pour eux, chez eux »? Ce qui est amusant, c’est que ce sont généralement des personnes qui justement auraient besoin d’un accompagnement dans l’organisation de leur maison et de leur quotidien… Bref.

Cet article n’a pour but ni de te faire cliquer sur « purchase » ni de me montrer comme un héros des temps modernes devant tes yeux ébahis. Il est simplement là pour te montrer comment ça se passe chez Julien Home Organizer. Explications.


© Arno Lam

Une personne va m’écrire (peu d’appels direct) pour m’expliquer un besoin (généralement « urgent ») de « ranger » et de sortir d’une situation qui devient compliquée (prise de conscience que quelque chose ne va pas (stress, disputes récurrentes, anxiété, burn-out…). Ça peut aussi être le prétexte d’un événement important approchant (divorce, voyage, déménagement, nouveau bébé, héritage…) ou tout simplement l’envie d’aller plus loin après avoir déjà fait un premier travail dans toute la maisonnée.

Je vais alors organiser un entretien téléphonique qui va me permettre de présenter qui je suis (philosophie, valeurs, méthode) et découvrir qui j’ai à l’appareil et pourquoi cette personne m’a contacté. Cette conversation va me donner des clefs pour anticiper et préparer la première mission car non, Chachou, je n’arrive pas les mains dans les poches pour plier les petites culottes et encaisser le pognon. En prenant en considération tout un tas d’informations (lieu, temps, délai, surface, personnes vivant dans le foyer, motivations, peurs et doutes de la personne, freins internes, externes …), je prépare une première mission avec plusieurs objectifs:
– solutionner un problème potentiellement lourd de désorganisation ou de surencombrement – apporter un plan d’actions avec des étapes et objectifs clairs – créer un avant/après rassurant et motivant pour que le travail (seul ou accompagné) sur le moyen voire le long-terme continue et permette d’atteindre l’objectif final – apporter mes compétences et mon savoir-faire pour avancer mieux, vite et avec méthode –
redonner confiance et motivation à la personne.

Ouf.

Vient la première mission où nous sommes présents, elle et moi. Aucune mission sans la personne (je ne « range » donc pas à sa place). Je suis moi-même prêt physiquement à mettre la main à la pâte, car non, Chachou, je ne reste pas assis sur mon trône à indiquer où placer quel objet. Bien évidemment, je suis prêt psychologiquement pour encourager, stimuler, soutenir, questionner, écouter la personne.

Pendant cette mission (et potentiellement les suivantes), mon travail est de faciliter le désencombrement et le tri (pour certain.e.s le premier depuis plusieurs décennies), de poser les bonnes questions pour trier profondément les espaces et ainsi, que chaque décision soit prise de façon honnête et consciente, d’apporter des solutions, que la personne ignore généralement pour sortir les objets de la maison et les faire rentrer dans l’économie circulaire et vertueuse, d’offrir mes compétences pour réorganiser les espaces en lien avec les informations que j’ai collectées et décelées lors de l’entretien téléphonique, de motiver via des exercices pratiques dont le but est d’atteindre les objectifs paliers ou intermédiaires afin de faire un travail régulier et constructif et, bien sûr, de rester (gratuitement au cas où tu penses charlatanisme!) à la disposition de la personne si besoin en cas de démotivation, doutes, peurs ou au contraire, satisfaction de soi et grands succès!

Non, je ne suis pas magicien. Dans l’article précédent du blog, j’explique (et l’explique toujours aux personnes que j’accompagne) que le temps, le travail et la rigueur font partie intégrante du processus. Et non, je ne suis pas rangeur. Ranger les bouquins dans une bibliothèque ou trouver toutes les astuces inimaginables pour mettre un maximum d’objets dans un minimum d’espace, ce n’est pas ma mission. Si tu es passé.e à côté, je t’invite à lire l’article « le désordre ne se range pas, il s’élimine ».

Ce travail de retour à l’essentiel (différent de tout à chacun) se fait dans la bienveillance, l’écoute, la complicité, la compréhension, l’accompagnement (même des années après la mission), l’humour (viscéral pour moi), l’aide physique et le réconfort psychologique.

Nous, home-organisers (à l’anglaise et à la française) ou home-organizers (à l’américaine, pays de naissance de l’activité), sommes des accompagnateurs, des facilitateurs, des épaules, des oreilles, des bras, des connaisseurs, des béquilles; peut-être bien que nous sommes des professionnel.le.s de la simplification et de l’organisation dans un monde toujours plus complexe et sous-pression.
Nous, home-organisers, home-organizers, accompagnons chaque personne dans ses choix, certaines fois difficiles, nous soutenons chaque personne dans l’acceptation de ses décisions et de son histoire, nous stimulons chaque personne pour que ses décisions présentes soient prises honnêtement et consciemment, nous rassurons chaque personne lorsque certains doutes ou certaines peurs apparaissent, nous mettons en lumière chaque belle action, décision ou valeur dont cette personne fait preuve, nous home-organisers, home-organizers mettons simplement sous les yeux de chaque personne une vision d’elle-même qu’elle ne soupçonnait pas; unique, belle, forte.

Maintenant, si tu penses que je suis payé pour ranger des bidules dans des boîtes…

10 Responses

  1. Maëlle

    Je kiff ! Merci pour ces mots, ces précisions tellement juste pour présenter le métier !

    • Julien

      Merci Maëlle pour ce message. C’est un article que j’ai eu vraiment plaisir à écrire… 🙂

  2. Sophie

    Bonsoir Julien ! Je suis abonnée depuis quelques semaines à ton profil sur Instagram. Super initiative ce projet ! Je trouve que ça a tellement de sens d’apprendre à se questionner sur nos rapports aux objets pour aspirer à plus de sérénité et de sobriété. J’adore l’idée ! Ça me parle!

    • Julien

      Bonjour Sophie, merci pour ton commentaire positif et ton soutien! 🙂 C’est en effet tout le principe du home-organising (du moins comme je le considère), repenser profondément notre rapport à l’objet et agir avec conscience et méthode pour libérer nos espaces et nous libérer! Tout un programme… 😉 Belle journée, A bientôt! Julien

  3. Sarah

    Waou merci Julien! tout est si bien dit, à la fois pour conforter, déculpabiliser, encourager les gens qui voudraient faire appel à un HO mais aussi pour conforter, encourager, « crédibiliser » les HO en plein lancement comme moi! message à faire entendre de toute urgence! merci d’avoir mis des mots dessus!

    • Julien

      Avec plaisir Sarah! Merci pour ce message de soutien! Et tous mes vœux de réussite dans cette belle activité!:-)

  4. Lollydana

    Bonjour Julien !
    Super ton article
    Je suis contente de voir un article sur toi et une vidéo en pleine action par le biais de la formation zéro déchets des colibris
    M’intéresse depuis un moment au Home Organizing mais je ne saute pas le pas
    J avais vu ta présentation YouTube avec Élodie W.
    En tous cas bravo pour ce que tu fais au quotidien

    • Julien

      Merci beaucoup pour ton doux message et pour ton soutien. Je ne peux que t’encourager à sauter le pas, tu ne le regretteras pas! 🙂 A bientôt!

Répondre à Maëlle Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *