Trier et se connaître pour moins consommer.

Classé dans : Blog | 0

Tu es là, devant ton dressing dont tu ne peux plus fermer les portes, le petit dernier en pleurs à tes pieds après une nuit agitée, seule, face à cette éternelle question: « Qu’est-ce que je vais bien pouvoir mettre aujourd’hui »?

A cette question, tu auras une réflexion, universelle dans une société où l’industrie de la mode est la deuxième industrie la plus polluante au monde: « j’ai rien à m’mettre ».

Pour certain.es, le lien entre tri de dressing, conseil en image et développement durable n’est pas évident. Assieds-toi, je vais t’expliquer comment tout ceci est intimement lié.

Revenons à ce lundi matin où tu es en retard, où le petit dernier tire sur le peignoir en pleurant et où une certaine anxiété pour la journée de boulot qui n’a pas encore commencé pointe le bout de son nez. Face à ton armoire, ton dressing, ta commode, ta penderie qui débordent, tu sauteras finalement dans la première fringue rencontrée dans laquelle tu ne te sentiras pas à ton avantage et qui t’empêchera de briller totalement lors de ta réunion si importante pour laquelle tu as bossé d’arrache-pied. De retour à ton bureau, tu commanderas une pluie de fringues bien plus modernes et plus professionnelles que ce que tu as mis aujourd’hui, fringues qui arriveront chez toi en 24 heures et qui seront, par faute de temps, d’énergie et de connaissance de soi, oubliées comme les autres au fond du placard.

Le mardi suivant, rebelote, cette fois-ci en pire lorsque tu tomberas sur ton pantalon de tes 25 ans, lorsque tu étais plus jeune, plus célibataire, plus mince, plus libre, plus… Ce mardi commencera donc dans une tenue inadéquate avec un soupçon d’image de toi plus négative que le lundi précédent.

Muni de ma cape et de mon sourire, je vais d’un revers de la main balayer tout ça. Comment? Je vais t’accompagner dans le désencombrement et le tri de ton dressing, t’apporter toutes les solutions pour faire sortir de façon écologique et gratifiante ces vêtements. L’objectif? Retirer les 60% de vêtements que tu ne mets jamais, conséquence d’une consommation passive et spontanée, conséquence d’un manque de temps et de motivation à trier ces habits qui te suivent depuis des dizaines d’années, conséquence d’une mauvaise connaissance de ton image et de la personne que tu es aujourd’hui.

Des 40% qui resteront après mon passage, Alexia, consultante magique en image à l’agence Marylin et Alexia, t’apprendra à les porter différemment, à les mettre en valeur avec un accessoire coloré, un ourlet improvisé, une veste intemporelle récupérée en seconde-main et qui te manquait pour parfaire ta tenue.

Alexia ne s’arrêtera pas là. Elle t’apprendra à te connaître, pour que tu saches mettre en avant tous les points forts de ta silhouette et de ta personnalité. Elle t’apportera finalement la connaissance de toi qui te manquait pour ne plus tomber dans le panneau de la société de consommation.

La rencontre entre Julien, trieur de dressing professionnel et Alexia, metteuse en lumière des qualités du corps et de l’âme a donc tout son sens et sa légitimité pour t’amener vers une consommation raisonnable et raisonnée du vêtement, voire, soyons fous, vers une déconsommation, en mettant à vue et à portée de main l’existant et en t’apportant toute les connaissances nécessaires pour l’utiliser librement.

C’est ainsi que le lundi suivant, le petit dernier bien moins stressé au pied de sa maman confiante et souriante devant son armoire désencombrée et triée, tu sauras instinctivement, avec tous les outils que tu auras acquis pour jouir d’un dressing organisé et simple et d’une parfaite connaissance de ta silhouette et de ton corps, choisir la tenue qui te siéra parfaitement, pour embarquer avec toi ces managers exigeants qui seront sous le charme de la meilleure version de toi en ce lundi ensoleillé.

Alexia et moi sortirons discrètement sur la pointe des pieds, le sentiment d’avoir accompli notre mission pour que tu consommes moins et mieux le vêtement.

Si tu souhaites vivre cette belle expérience, découvre notre mission « moins et mieux consommer le vêtement ». Tu comprendras alors que cette histoire n’est pas du tout romancée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *