Remettre au goût du jour les vêtements de papa…

Classé dans : Blog | 0

Jamais je n’aurais pensé mettre un jour les fringues de mon père! C’est vrai, les crises que j’ai pu faire adolescent, pour être à la mode, avoir mon « propre style han » (alors que les 3/4 du collège s’habille pareil! Et encore, à l’époque, Asos et les 12 collections par an de prêt-à-porter n’existaient pas… Bon courage aux parents d’ado en 2019!!) Bref, le jour où j’ai piqué les fringues vintage de mon père est arrivé l’année dernière! Et, non pas que je prenne un coup de vieux, d’accord j’avance en âge mais quand même!, ces pépites sont vraiment cool. Je suis vraiment content de mes trouvailles et je les affiche fièrement! Et bien évidemment, ça correspond à ma philosophie: consommer moins et vivre mieux.

La chemise années 80, sûrement directement tirée de « Hawaï, police d’état »!!

Alors, non, il ne faut pas récupérer les habits dans l’armoire de la grand-mère juste parce que « ça débarrasse sans culpabiliser » ou dans le grenier des parents juste parce que « le vintage est le comble du hype ». Ce serait vous encombrer de vêtements que vous ne porteriez pas et qui pèseraient dans votre dressing. En revanche, si vous voyez une pièce qui correspond à votre style ou que vous savez d’ores et déjà comment la rendre plus cool, plus moderne par un peu de couture ou de « up-cycling » alors non, ne vous privez pas!

Fin d’année dernière, à la demande de mon père, nous avons trié ses vêtements (chose qu’il n’avait jamais faite mais fort heureusement, ça n’a jamais été un gros consommateur de fringues). A la fin de l’après-midi j’ai zieuté dans les sacs ce qui auraient potentiellement pu m’aller, sans grande conviction… Et j’ai essayé. Et là, trop bien: un jean, une veste en daim, une dizaine de chemises trop cool, deux pulls et d’autres choses encore qui m’allaient parfaitement ou qui me donnaient du style…

La veste en daim Bordeaux. Elle fait fureur… Je souris à l’intérieur…

Depuis, quelques vêtements sont partis parce que ce n’était finalement pas moi. Mais pour la majorité, ils ont définitivement trouvé leur place dans mon armoire.

Je ne peux donc que vous conseiller, lorsque vous aurez l’opportunité de faire un tri avec vos parents ou même grands-parents- ne les volez pas quand même, attendez qu’ils en fassent la demande ou proposez de façon spontanée de les aider à trier – essayez ce qui vous fait de l’œil. Vous serez surpris de voir qu’ils vous vont finalement (trop) bien et qu’ils vous donnent du style. En plus, fait rare aujourd’hui, ils seront sûrement fabriqués dans des matières de qualité! L’autre avantage, vos parents, grands-parents seront très heureux (et fiers!) de vous savoir que leur vêtement vont passer chez leur enfant, petit-enfant…

Le tee-shirt récupéré chez une cliente appartenant à son grand-père qu’il avait eu au Vietnam lorsqu’il y habitait dans les années 60… Tellement beau…

De cet après-midi tri de dressing avec mon père, je suis fan. Fan d’avoir récupéré quelques fringues qui me lient à mon père, fan d’avoir fait des économies, fan d’avoir réussi à les mettre à ma sauce, fan de ne pas avoir consommé. Bref, je ne peux que vous conseiller de piquer dans les vieilles armoires, de retrousser, couper, recoudre, plisser, ajouter; d’en faire quelque chose qui vous ressemble.
Vous serez totalement « looké », vous aurez économisé de l’argent, vous aurez filé un coup de main à vos parents ou grands-parents et je suis sûr que vous serez heureux d’avoir épargné ça à la planète… On parie?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *